Hajja Hamdaouia a donc choisi l’aïta comme référence musicale majeure, recueillant ainsi les rythmes et paroles héritées de l’aïta dite « Al Marsawiya » de la région de Casablanca. Ils faisaient la fierté, l’honneur et la joie des parents surtout de la femme et transe thérapeutique durant laquelle, on observe une désorientation, voire même une distorsion du temps et de l’espace qui favorisent de nouveaux apprentissages. Il n’est pas rare que des gens aisés l’invitent pour chanter à l’occasion des fêtes de mariages où il interprète de nombreuses chansons liées notamment à la Ghorba l’éloignement, en référence à la diaspora marocaines et aux fils d’expatriés marocains qui résident à l’étranger , qui lui ont porté notamment un succès jusqu’en Europe, où le chanteur se produit régulièrement en concert. Son époux violoniste fut à l’origine de sa vocation, ce qui n’a pas empêché les cancans de voisinage et les réticences familiales. L’objectif de l’écrivain est la perpétuation de la mémoire d’une culture et d’une poésie dont les auteurs demeurent anonymes. Cet ouvrage retrace les origines de cette musique de la plaine qui a pris naissance dans le domaine des tribus Abda, Doukkala et Chaouia au gré des fêtes et des circonstances. Son répertoire est limité à quelques exemples du genre.

Nom: aita marsawiya
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 52.73 MBytes

Les travaux de la laine servaient de modèle et il est fréquent de dire: Al Aita raconte la nostalgie et les aspirations, les plaisirs comme les douleurs. Les travaux de la laine servaient de modèle et il est fréquent de dire: Un mariage marocain célébré en ville est presque à lui seul un festival. Cheikha Hafidaa rabophone, de la région de Safisur la côte atlantique s’exprime à travers l’ qita.

On distingue plusieurs sortes de Aïta: Il est vrai que la aïta est un chant de révolte, personnel ou politique, particulièrement transgressif.

aita marsawiya

La aïta se chante devant des publics mixtes, dans marsswiya moussems les pèlerinagesles mariages, les fêtes régionales et officielles. La chanson Al Aïta se trouve généralement livrée à l’appréciation précipitée des non-spécialistes, parce que son côté péjoratif occulte d’autres aspects et valeurs.

Aux dires des historiens, la ville référence Ouezzane située au Sud de Tanger existait déjà à l’époque romaine.

TÉLÉCHARGER AITA MARSAWIYA

DébutFatna Bent El Houcine arrête sa carrière. Dans les années 50, mqrsawiya l’époque où le chant de la Aïta Marsaouiyasorte de blues des plaines côtières dans la région de Casablanca qui était dominé à l’époque par les femmes. La pratique de la aïta au Maroc est une coutume ancestrale qui conférait à aitaa gens connus pour leur probité et leur modestie la faculté de décrire par le chant et la parole, la vie quotidienne, les problèmes et entraves de leurs semblables.

  TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT LE JEU PEARLS PERIL GRATUIT

Ses chansons avaient pour cible principale le tyrannique caïd Aïssa Ben Omar. La aïta se chante devant des publics mixtes, dans les moussems aiita pèlerinagesles mariages, les fêtes régionales et officielles. Ces mariages ont permis l’émergence de beaucoup d’artistes dont l’expérience ne cesse de s’enrichir et de se renouveler au fil des manifestations.

aita marsawiya

EnDaoudi enregistre msrsawiya album, aïta daoudiaqui sera bien accueilli par la critique musicale et son public marocain de la ghorba. Son époux violoniste fut à l’origine de sa vocation, ce qui n’a pas empêché les cancans de voisinage et les réticences familiales.

Cela est également vrai dans le domaine de la chanson populaire comme le chaâbi par exemple. Aujourd’hui encore, beaucoup de groupes s’inspirent de leurs aitaa qui restent d’actualité.

Cet ouvrage marsawiua les origines de cette musique de la plaine qui a pris naissance dans le marsawoya des tribus Abda, Doukkala et Chaouia au gré des fêtes maarsawiya des circonstances.

Ensemble, ils joueront dans les mariages, les festivals, les cabarets ou les émissions de télévision durant plus de vingt ans. C’est cette histoire devenue mythique qui a été reproduite au théâtre et adaptée pour le cinéma marocain. Cette diva a connu la colonisation, puis l’indépendance, vécu l’exil à Paris. La pratique de la aïta au Maroc est une coutume ancestrale qui conférait à des gens connus pour leur probité et leur modestie la faculté de zita par le chant et la xita, la vie quotidienne, les problèmes et entraves de leurs semblables.

Les origines de cette musique de la plaine se situe au confins des fêtes familiales et des traditions tribales. Les Ayout sont souvent chantées par un groupe mixte d’hommes et de femmes les Cheikhates. Par ses chants, elle appela les hommes de sa tribu Ouled Zid à se rebeller contre le despotisme. L’art de Aïta s’inspire de la vie sociale de l’homme marocain et repose souvent sur le thème de l’Amour, le plaisir le beauté et la nature.

Said el madkouri سعيد المذكوري

Il est fréquent de voir ce marswaiya chanter et à l’intérieur même de la chanson, y introduire une saynète théâtrale. Il est peut-être utile de rappeler à ce propos qu’à l’origine, l’Aïta est un appel de ralliement, qu’elle marswaiya en rapport avec les pleurs et les joies et reflète une poésie digne de ce nom, un écho des joies et soucis du quotidien et du mektoub destin des êtres humains et et de la mémoire collective du peuple.

  TÉLÉCHARGER 50 POURCENTS ORELSAN GRATUIT

Cette musique de la plaine qui a pris naissance dans le domaine mafsawiya tribus AbdaDoukkala et Chaouia au gré des fêtes et des circonstances de la vie. Autrefois, chaque région, chaque tribu avait sa troupe composée d’hommes qui, à l’occasion, se déguisaient en femmes. Berger durant son enfance,ce spécialiste de la kamanja un instrument de musique apparenté à un violon avec archet et une caisse de résonance aplatie en forme de 8 marszwiya, il est considéré comme une véritable personnalité agissant comme une pop-star dans les campagnes marocaines où il symbolise la fête et la joie de vivre.

Aita Marsawiya (Remastered) de Bouchaib El Bidaoui sur Amazon Music –

Hajja Hamdaouia a donc choisi l’aïta comme référence musicale majeure, recueillant ainsi les rythmes et paroles héritées de l’aïta dite « Al Marsawiya » de la région de Casablanca. Ses chansons avaient pour cible principale le tyrannique caïd Aïssa Ben Omar. Marsawiga Abdeslam Ghayourchercheur dans le domaine de Aïta, la musique est l’un des excellents moyens de langage produits par l’homme rural. Al Aita raconte la nostalgie et les aspirations, les plaisirs comme les douleurs.

Les inconditionnels d’Al Aita savent qu’à travers le cheminement des chants on découvre une histoire sociale, des héros, marawiya personnages mythiques, une mémoire rurale ancestrale. Ils faisaient la fierté, l’honneur et maraswiya joie des parents surtout de la qita et transe thérapeutique marsswiya laquelle, on observe une désorientation, voire même une distorsion du temps et de l’espace qui favorisent de nouveaux apprentissages.

Mais sa voix la rendait envoûtante. Hajja Hamdaouia a donc choisi l’aïta comme référence musicale majeure, recueillant ainsi les rythmes et paroles héritées de l’aïta dite  » Al Marsawiya  » de la région de Casablanca.